Accueil Sécurité et quartiers dangereux à Rome

Sécurité et quartiers dangereux à Rome

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Y’a-t-il des quartiers dangereux à Rome ? Qu’en est-il de la sécurité à Rome ? La capitale italienne est une ville très sûre. À part deux endroits qu’il ne faut pas visiter la nuit tombée, vous pouvez partir à la découverte de Rome sans la moindre inquiétude. Attention néanmoins aux pickpockets, pièges à touristes et arnaques en tout genre, qui ont vite fait de gâcher un séjour réussi. Dans cet article, vous trouverez de nombreuses informations concernant la sécurité et les quartiers dangereux à Rome.

Quels sont les quartiers dangereux de Rome ?

La bonne nouvelle est qu’il n’y pas vraiment de quartiers dangereux à Rome. Vous pouvez vous balader à toute heure de la journée ou de la nuit à peu près partout à sans risquer quoi que ce soit. Rome est une métropole moderne, ouverte sur le monde et la vision négative que l’on a pas parfois de certaines régions du sud de l’Italie (Naples par exemple) ne s’applique pas vraiment à la capitale.

Néanmoins, il y a deux quartiers qu’il n’est pas conseillé de fréquenter la nuit :

  • Les alentours de la gare Termini : Évitez de fréquenter les rues autours de la Gare Rome-Termini la nuit (à l’exception du parvis de la gare). Comme pour toutes les gares, les quartiers aux alentours sont souvent assez pauvres et peu recommandés. La nuit venu, vous pouvez y croiser des toxicomanes, des sans-abris ivres et des groupes de jeunes rebelles. Il ne vous feront aucun mal, mais mieux vaut éviter de croiser leur chemin.
  • Le parc Villa Borghese : Et oui, ce magnifique parc, très apprécié des romains la journée, n’est pas recommandables la nuit. S’y retrouvent trafiquants et toxicomanes de toute sorte et par conséquent, ce n’est pas le lieu idéal pour passer la soirée. Si vous devez passer par le parc pour rentrer chez vous, restez sur les axes principaux et évitez bien évidemment de passer par les lieux sombres ou peu éclairés.

Si ces deux endroits ne sont pas recommandés de part les personnes qui les fréquentent, ce ne sont pas des quartiers dangereux proprement dit et que vous ne vous ferez pas braqué si vous passez par-là. Soyez juste un peu prudents, comme toute les grandes villes !

Sécurité la nuit à Rome

Sortir la nuit à Rome

Est-ce que Rome est dangereux la nuit ? Pas plus de de jour ! Je vous ai présenté les deux endroits à éviter un peu plus haut. Par mesure de précaution – et c’est valable pour toutes les grandes villes – évitez bien évidemment d’emprunter les ruelles sombres, de vous balader avec chemise hawaïenne et votre appareil photo autour du cou et de montrer les beaux billets de 100 € qui sont dans votre portefeuille. Bref, ne jouez pas la « victime facile ».

Si vous êtes seul(e) et que vous rentrez chez vous tard le soir, suivez les grands axes, les rues éclairés et passez par des endroits où il y a du monde. Ne vous arrêtez pas pour donner de l’argent à la mendiante gitane et ne vous laissez pas baratiner par les vendeurs à la sauvette.

Quels sont les quartiers les plus sûrs?

S’il est facile d’identifier les quartiers à risques, il est bien plus difficile de nommer les quartiers les plus sûrs. Comme je vous l’ai expliqué dans le paragraphe précédent, il n’y pas de quartiers dangereux et toute la ville est pour ainsi dire sûre.

Si vous vous posez cette question afin de savoir où loger, je vous recommande de lire mon articles Dans quel quartier loger à Rome ? J’y présente les différents quartiers avec leurs avantages et inconvénients.

Pièges à touristes

Arnaque Rome fausse pièce 2 euros

L’homme a la rose, la fausse pièce de deux euros, le représentant d’une grande marque… Les pièges à touristes et arnaques en tout genre font malheureusement parti du quotidien de toutes les grandes villes, et Rome ne fait pas exception. Si la plupart de ces perfides tromperies sont connues bien au-delà des frontières italiennes, il y en a certaines qui sont typiquement italiennes ou romaines. Afin que vous puissiez les reconnaître et ne pas tomber dans le piège, j’ai décrit la plupart de ces supercheries dans mon article Arnaques et pièges à touristes à Rome.

Pickpockets

Le plus gros problème que vous risquez de rencontrer à Rome au niveau de la sécurité, ce sont les pickpockets qui sévissent partout dans la ville. Il n’y pas de quartier plus dangereux qu’un autre, ces mécréants sont malheureusement présents un peu partout. Les endroits les plus touchés par ce fléau sont bien sûr les lieux touristiques et en particulier le Colisée, les alentours du Vatican et le centre historique (Fontaine de Trévi, Piazza di Spagna, Panthéon etc.). Faites également très attention dans les transports en commun et à la Gare de Rome-Termini.

Que faire contre les pickpockets ? Si Rome est décriée pour ce problème, il suffit néanmoins de respecter quelques mesures de sécurité toute simples pour se mettre à l’abri d’un vol. En voici quelques-unes :

  • Fermez vos sacs et gardez-les en vue ! Portez votre sac à main devant vous et gardez le fermer. Si vous avez un sac à dos, n’y mettez pas d’objets de valeurs.
  • Évitez de prendre beaucoup d’argent liquide avec vous et achetez-vous éventuellement une pochette à porter autour du coup pour les papiers d’identité, les cartes de crédit et l’argent.
  • En terrasses, gardez votre sac sur vos genoux ou faites passer la sangle par le pied de la chaise.
  • Ne mettez pas votre portefeuille dans la poche arrière de votre pantalon !
  • etc.

J’ai écrit un article avec 10 conseils pour se protéger des pickpockets à Rome, dans lequel vous trouverez de plus amples informations sur ce sujet. S’il y a un article que vous devez lire avant d’aller à Rome, c’est bien celui-là !

En fin de compte, ce sont les mêmes mesures de sécurité qu’il faut prendre dans toute les grandes villes européennes, que ce soit en France ou à l’étranger. Les pickpockets ont tendance à choisir des proies faciles. Si vous respectez ces quelques consignes, tout se passera bien. Et surtout, ne vous laissez pas obnubiler par ce problème et profitez de votre séjour !

Sécurité aux abords des lieux touristiques

Police pickpockets Colisée

La sécurité aux abords des lieux touristiques a été renforcée ces dernières années, en grande partie à cause de la menace terroriste, mais aussi pour dissuader les pickpockets d’agir. Ainsi, ne vous étonnez pas de voir devant le Vatican, le Colisée (photo) ou le Panthéon des fourgonnettes de la police italienne et des « carabinieris » armés.

En ce qui concerne les monuments eux-mêmes, sachez que vous devez parfois passer à travers des détecteurs de métaux (notamment au Colisée et à l’entrée du Vatican) et que les grands sacs sont interdits. Pas de soucis pour entrer avec un petit sac à dos, mais ne prenez pas votre valise sur roulettes ou un grand backpack.

Quels sont les « Conseils aux voyageurs » de France Diplomatie ?

Avant de partir en voyage à l’étranger, il est toujours conseillé de regarder les « Conseils aux Voyageurs » de France diplomatie. Les infos sur l’Italie sont disponible sur cette page. Vous y trouverez les informations actuelles concernant les risques encourus dans un pays, au niveau des risques naturels (l’Italie est souvent touchée par des tremblements de terre), des risques terroristes ou tout simplement les actes de délinquance fréquents (arnaque au pneu crevé, vol à la tire, etc.). Vous pourrez également vous informer sur les conditions d’entrée sur le territoire italien (date de péremption passeport/CNI etc…) et vous y trouverez en outre des informations sur tout ce qui à trait à la santé (hôpitaux, remboursements, etc…).

Manifestations

Manifestation à Rome

L’Italie est un pays en crise… ou plutôt un pays qui semble toujours être proche de la crise ! Si la situation politique est stable, l’image que l’on a de l’Italie est celle d’un pays quelque peu corrompu (merci Berlusconi!). Depuis quelque années et aussi à cause de la politique d’austérité, l’Italie se donne beaucoup de mal pour se débarrasser de cette image négative. Et cela fonctionne, tout du moins à Rome. Vous aurez partout des factures pour vos achats et beaucoup de vendeurs exhibent les tickets en caisses dans des bocaux en verres posés sur le comptoir. Ils montrent de cette façon qu’ils paient bien leur impôts ! Par contre, si vous allez dans le sud de l’Italie ou du côté de la Naple, la situation est parfois un peu différente.

Du fait de la politique d’austérité, d’une crise en suspens et d’un ras-le-bol des jeunes qui veulent en finir avec « l’ancien système », les manifestations à Rome ne sont pas rares. À presque chacun de mes voyages, j’ai pu assister à une manifestation. Celle-ci ne passent jamais ou très rarement par le centre ville. Par contre, si vous êtes dans des quartiers un peu plus populaires comme le Testaccio, il peut vous arriver d’en voir. Niveau sécurité, vous n’avez rien à craindre, ce n’est pas dangereux. Mais ne vous mélangez pas au cortège et tenez-vous bien à l’écart. Regardez simplement les manifestants passer – une manifestation, c’est toujours impressionnant!

2 Commentaires

  1. Hier arnaque au pneu crevé en revenant d’une promenade en ville une personne nous fait signe que notre pneu est crevé au bord de la route alors que nous venions de démarrer de quelques mètres et on se garent dans une rue parallèle.Une personne arrive avec un scooter et dit connaître quelqu’un avec un garage en insistant fortement et va même essayer de toucher au pneu de secours que mon mari avait déjà sorti mais comme nous étions 5 dans la voiture nous l’avons repoussé loin du véhicule. Il était visiblement en colère et est repassé après un tour de pâté de maison avec une autre personne sur le scooter (le même qui nous avait fait signe !!).Résultat deux pneus crevé un au cutter et un autre avec une vis dedans 160 euros de réparation merci les Romains.

    • Bonjour Ribeiro,
      quelle mésaventure 🙁
      J’espère que vosu avez noté la plaque du scooter pour porter plainte!
      Bon courage à vous, j’espère en tout cas que le reste du voyage s’est bien déroulé!
      Roman

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici