Accueil Transports Rome : Tout savoir sur les transports en commun à Rome

Transports Rome : Tout savoir sur les transports en commun à Rome

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Quels sont les transports en commun de Rome ? Comment le système fonctionne-t-il ? Lorsqu’on arrive dans une ville étrangère et qu’on ne parle pas la langue locale, il est souvent un peu compliqué de se repérer sur place au niveau des différents transports en commun.

Cependant, vous n’avez aucun souci à vous faire si vous allez à Rome. Même si le système de transports en commun semble assez complexe aux premiers abords, il se révèle en définitive d’une grande simplicité, y compris pour celles et ceux qui ne parlent pas italien. La vente des tickets et les lignes du réseau sont très bien organisées et on se familiarise vite après une courte période d’adaptation.

Pour vous aider à préparer votre voyage, cet article vous dit tout ce qu’il faut savoir sur les transports à Rome.

Faut-il vraiment utiliser les transports en commun à Rome ?

Bonne question ! La ville de Rome (ou plutôt le centre-ville) n’est pas si grande en effet. Par conséquent, on peut déjà faire beaucoup de choses à pied. Il est néanmoins probable que vous ayez malgré tout envie d’utiliser les transports en commun, et ce pour diverses raisons : à votre arrivée, vous serez lourdement chargé(e) de bagages que vous n’aurez sûrement pas envie de transporter à pied. En outre, la chaleur qui sévit à Rome en été est souvent sous-estimée par nombre de visiteurs. C’est pourquoi beaucoup de touristes prennent les transports en commun pour rentrer rapidement à l’hôtel (et sans effort) après une longue journée à visiter la ville. Et même si le centre est très compact, le trajet à pied entre certains monuments prend tout de même près de 30 minutes (par exemple entre le Colysée et le Vatican). Cela vaut donc la peine de se pencher sur la question des transports en commun avant le départ.

Quels transports à Rome ?

Le métro à Rome

Métro à Rome

Il existe à Rome deux lignes de métro (une troisième est en construction). Toutefois, le métro romain ne circule pas directement à travers le centre, mais tout autour, et ce en raison des nombreux trésors archéologiques dissimulés dans le sous-sol de la ville. La construction de lignes de métro passant directement sous le centre-ville aurait eu des effets dévastateurs. C’est aussi la raison pour laquelle la construction de la troisième ligne de métro prend autant de temps. Un nombre croissant de vestiges provenant de la Rome antique sont retrouvés lors des travaux ; il faut d’abord les récupérer intacts avant de pouvoir reprendre la construction.

Le métro reste néanmoins un moyen de transport très pratique et largement utilisé. Il mène jusqu’aux banlieues éloignées où vivent beaucoup de romains, et reste un moyen de locomotion idéal pour les touristes. Il permet de se déplacer d’un point A à un point B rapidement, et passe de surcroît par la gare principale Termini, le point d’arrivée de beaucoup de voyageurs. De nombreuses stations de métro sont situées aux abords des sites touristiques célèbres, comme le Colisée (station « Colosseo ») ou le Vatican (station « Ottaviano »). La ligne A permet de rejoindre la Place d’Espagne et la Fontaine de Trevi (stations « Barberini » ou « Spagna »).

Les bus à Rome

Les bus à Rome

Le bus est le moyen de transport préféré dans le centre-ville de Rome. Comme le métro ne circule pas en-dessous du centre-ville, il existe un réseau de bus pratique et très vaste. Ces derniers passent par de très nombreuses rues du centre, on trouve ainsi toujours un arrêt à proximité.

Voici le plan du réseau de bus de Rome. Comme vous le voyez, il a l’air assez compliqué à première vue. Mais en réalité, le système est tout simple. Les lignes du bus se trouvent à côté des sites touristiques, des stations de métro et des rues en jaune qu’elles desservent. Il vous suffit donc de suivre la ligne jaune pour voir où conduisent les lignes de bus.

Si vous vous tenez devant l’arrêt de bus, c’est encore plus simple. Devant chacun d’entre eux, vous pouvez en effet voir des panneaux comme celui-ci (cliquer sur l’image pour élargir) :

Arrêt de bus Rome panneau horaires

Les lignes de bus apparaissent tout en haut et en-dessous se trouvent les stations qu’elles desservent. Si par exemple vous souhaitez aller à la Piazza Venezia pour voir le monument du Vittoriano, vous devez dans ce cas emprunter les lignes de bus 46 ou 916.

Ne vous laissez pas déconcerter par les différentes lettres qui se situent au-dessus des numéros de bus. Dans la plupart des cas (comme dans celui-ci), la lettre U est indiquée. Elle désigne les lignes de bus standard qui roulent en journée. Parfois, on peut aussi apercevoir un X ou un E. Voici la signification de ces lettres :

  • U : Le U indique les lignes de bus standard qui circulent toute la journée.
  • X : Le X signifie « Espressa ». Ce sont des lignes qui ne s’arrêtent qu’aux intersections principales sans marquer d’arrêt intermédiaire. Elles sont très pratiques, pour aller rapidement d’un point A à un point B.
  • E : Les lignes E ne fonctionnent qu’à des heures précises (rarement dans le centre).
  • Lignes de bus indiquées en noir / pour les noctambules : Elles désignent les bus de nuit qui ne circulent qu’à partir de minuit.

Les bus indiqués par un U ou un X sont en principe les seuls bus intéressants pour les touristes. Ils roulent toute la journée et permettent d’aller rapidement où l’on veut.

Le tram à Rome

Tram tramway à Rome

A Rome, le tram est le troisième moyen de transport public. Dans la plupart des cas, il permet de se rendre dans des lieux assez reculés autour du centre. Dans les faits, le tram est assez peu emprunté par les touristes car il ne s’arrête pas à proximité des sites touristiques (à quelques exceptions près, comme le Colisée ou le quartier du Trastevere).

Un petit itinéraire sur la ligne 3 est toutefois recommandé si l’on veut faire un peu de tourisme. La ligne relie le joli quartier de Trastevere aux quartiers nord de la ville, en passant par le Colisée et le Circus Maximus.

Horaires de service des transports à Rome : Quand circulent-t-ils ?

Les horaires de service des transports publics de Rome sont très clairs. Tous les moyens de transport circulent entre environ 5h30 et 23h30. Les vendredis et samedis soir, le métro fonctionne une heure de plus, jusqu’à environ 0h30.

De la même façon, la fréquence de circulation des moyens de transport est relativement élevée. En journée, les bus et les métros passent à intervalles de 5 minutes (environ 10 minutes pour les trams). La fréquence est bien sûr moins élevée tôt le matin et tard le soir.

Plan des transports à Rome

Voici pour vous les plans des réseaux de transports en commun à Rome :

PlanLink
Plan du métro de RomeAfficher
Plan des lignes de bus du centre-ville de RomeAfficher
TramAfficher
Métro, tram et trains de banlieueAfficher
Lignes de nuitAfficher
Plan complet regroupant tous les transports en commun (fichier volumineux)Afficher

Quel moyen de transport faut-il privilégier à Rome ?

A votre arrivée à Rome, je vous conseille de prendre le métro à la gare principale Termini pour rejoindre rapidement votre hôtel. Le réseau du métro est très clair et vous ne devriez avoir aucune difficulté à vous repérer.

Si un monument que vous souhaitez visiter se trouve tout près d’une station de métro, c’est là encore le moyen de transport à privilégier pour vous y rendre rapidement. Cependant, le métro ne circule pas dans le centre historique. Prenez toujours le bus si vous n’avez pas envie de marcher. Jetez simplement un œil aux panneaux des arrêts de bus pour savoir où les différents bus s’arrêtent.

Vous n’aurez très vraisemblablement pas à emprunter le tram.

Les prix  : quels tickets acheter pour les transports en commun à Rome ?

Ticket métro Rome

Mon article Tickets et Tarifs du métro, bus et tram à Rome donnent toutes les informations détaillées concernant les différents tickets. En voici un petit aperçu :

TicketPrixInfos
BIT (trajet simple)
(100 minutes)
1,50 €Utilisation illimitée des moyens de transports pour 100 minutes. Le métro ne peut être utilisé qu’une fois (un trajet Bus/Métro/Bus est possible, un trajet Métro/Bus/Métro ne l’est pas). Composter le billet à chaque changement.
Roma 24 ore
(24 heures)
7 €Utilisation des moyens de transport pour exactement 24 heures à compter de l’heure du compostage (exemple : de 13h40 à 13h39 le jour suivant). Disponible en ligne.
Roma 48 ore
(48 heures)
12,50 €Utilisation du réseau public des transports en commun pour exactement 48 heures à compter de l’heure du compostage (exemple : du lundi à 13h30 au mercredi à 13h29). Disponible en ligne.
Roma 72 ore
(72 heures)
18 €Mêmes conditions que pour les tickets 24h et 48h, mais avec une durée de validité de 72 heures. Disponible en ligne.
Carte semaine (CIS)
(ticket à la semaine)
24 €Pass 1 semaine pour les séjours plus longs à Rome, il convient aussi aux touristes. Attention : sa validité s’arrête à la fin du service de transport du septième jour d’utilisation, et ce toute la semaine (exemple : utilisation possible du mardi midi au lundi soir). Disponible en ligne.

Où acheter ses billets pour les transports à Rome ?

Vous pouvez acheter vos billets pour les transports à Rome à divers endroits :

  • Aux distributeurs dans le métro
  • Aux distributeurs aux arrêts de bus (assez rares)
  • Au kiosques journaux
  • Dans les bureaux de tabac tabacchi
  • En ligne sur Rent-a-Guide

À savoir que les billets ne sont pas vendus DANS les bus, ce qui est assez inhabituel et très embêtant, vu que tous les arrêts de bus ne sont pas équipés de distributeurs (juste les grandes stations, et encore). Pensez-donc toujours à avoir quelques billets en réserve pour ne pas être pris au dépourvu.

  • Billets non vendus DANS les bus

Pour ceux qui n’ont pas envie de se frotter aux automates italiens, sachez qu’il existe la possibilité d’acheter des billets en ligne sur Rent-a-Guide. Le billet simple n’y est pas vendus, mais vous y trouverez les différents billets journaliers (24 ore, 48 ore et 72 ore) que vous pourrez choisir en fonction de la durée de votre séjour à Rome.

Transfert de l’aéroport en transport en commun

Leonardo Express

Mon article Transfert de l’aéroport à Rome fait le point sur les différentes possibilités de transfert depuis l’aéroport. Voici un aperçu des informations principales qui s’y rapportent :

Aéroport de Rome – Fiumicino en transports

Pour vous rendre à l’aéroport / au centre-ville en transport en commun, vous avez le choix entre le Leonardo Express et les trains régionaux FL1. Le trajet en Leonardo Express dure 32 minutes et coûte 14 €. C’est la solution la plus simple et la plus rapide pour rejoindre l’aéroport / le centre-ville. Les trains régionaux constituent une possibilité supplémentaire, cependant ils ne vont pas jusqu’à la gare de Rome-Termini (la gare principale). Je ne recommande le recours aux trains régionaux qu’aux touristes ayant réservé un hôtel dans les quartiers de Trastevere, Ostiense ou Tiburtina.

Aéroport de Rome – Ciampino en transports

Pour faire le trajet depuis ou jusqu’à Ciampino, je ne conseille pas de prendre les transports en commun, parce qu’il y a beaucoup de changements qui s’avèrent relativement compliqués si l’on n’est jamais venu à Rome. Si on atterrit à l’aéroport de Ciampino, il est préférable de prendre les bus Terravision. Leur prix est imbattable (4 € par adulte) et ils permettent de rejoindre rapidement le centre-ville.

Conseils et bons plans pour les transports en commun à Rome

Dans ce paragraphe, j’aimerais vous redonner trois conseils qui pourraient s’avérer très utiles :

Acheter ses tickets à l’avance !

Distributeurs de tickets métro à Rome ATAC

A la différence de nombreuses villes européennes, il est impossible d’acheter ses tickets pour les transports en commun de Rome directement dans le bus. AUCUN ticket ne peut être acheté auprès du conducteur. De plus, les arrêts de bus ne sont malheureusement pas non plus tous équipés de distributeurs de tickets ! Il est donc recommandé d’acheter ses tickets à l’avance (dans la mesure où vous ne disposez pas de tickets à la journée). Pour ce faire, rendez-vous aux distributeurs de tickets des arrêts de bus, aux automates des stations de métro, dans les tabacchi (les bureaux de tabac locaux) ou encore dans quelques kiosques. En journée, faire un saut au tabacchi pour acheter un ticket ne pose aucun problème, mais le soir, cela peut s’avérer plus compliqué, ne nombreux magasins étant fermés. Le problème ne se pose pas si vous prenez le métro : on trouve des distributeurs de tickets dans toutes les stations. Vous pouvez aussi opter pour un achat en ligne des billets de métro.

Prenez le bus, …

… cela vaut le coup ! Même si le réseau paraît quelque peu compliqué aux premiers abords, il vaut la peine de s’arrêter aux arrêts de bus pour regarder les trajets des lignes. Le réseau de bus est très dense à Rome, et leur fréquence est assez élevée pour se rendre rapidement d’un point A à un point B. Un jour de visites peut se révéler déjà assez fatigant comme ça (sans oublier les températures qu’il fait à Rome). En prenant le bus, vous pouvez économiser beaucoup d’énergie et éviter d’être tout groggy en fin de journée !

Attention aux vols à la tire et pickpockets dans les transports en commun à Rome !

Les rues de Rome sont appréciées des pickpockets. En premier lieu, il convient de rester vigilant si l’on se promène dans le centre-ville, surtout s’il y a une grande affluence. Faites particulièrement attention à la Fontaine de Trevi ! Mais les voleurs sévissent également dans les transports en commun. Restez sur vos gardes, en particulier si le bus ou le métro est bondé. En effet, les pickpockets préfèrent commettre leurs méfaits au milieu de la cohue. Ne portez jamais votre sac à main sur le côté et assure-vous qu’il soit toujours fermé. De même qu’il est préférable de ne pas garder son porte-monnaie dans la poche de derrière. Une vigilance accrue est également de mise si l’on se rend en bus au Vatican. Beaucoup de touristes empruntent les lignes 40, 46 et 64 car elles permettent de venir facilement dans la Ville Eternelle. Bien sûr, les pickpockets le savent également ! Il faut donc bien faire attention dans les lieux de grande affluence, qu’il s’agisse des sites touristiques comme des transports en commun.

Ne frauder en aucun cas !

N’essayez pas de frauder les transports en commun à Rome. Leur coût est relativement bon marché. L’aller simple coûte par exemple 1,50 €, ce qui reste moins cher que dans bien des grandes villes en France (le même ticket coûte 1,90 € à Paris). L’Italie essaie de se débarrasser de l’image de pays corrompu qui lui colle à la peau, c’est pourquoi les amendes en cas de fraude sont assez élevées (elles peuvent s’élever à 100 €). Des contrôles ont lieu à intervalles de temps assez réguliers pour ne pas courir le risque. Si vous voulez prendre le bus et que vous n’avez pas encore de ticket, prenez le temps d’aller dans un tabacchi pour en acheter un, même si cela vous fait rater le bus. C’est peut-être énervant, certes, mais le prochain arrivera dans 5-10 minutes. Quand vous prenez les transports en commun de l’aéroport au centre-ville (en particulier le Leonardo Express), veillez à toujours faire ce trajet avec un titre de transport valable sur vous. Jusqu’ici, j’ai été contrôlé à chaque fois que j’ai voyagé avec le Leonardo Express.

Une question ? Un commentaire !

Si vous avez quelque question que ce soit concernant les transports en commun à Rome, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici