Accueil Bons plans Insolites Visite de l’insolite Quartiere Coppedè à Rome

Visite de l’insolite Quartiere Coppedè à Rome

Quartiere Coppede Rome Chandelier

« Le Quartier Coppedè ? Jamais entendu ! » Il faut avouer que lorsque l’on évoque Rome, la première chose à laquelle on pense est plutôt le Colisée, le Forum romain, le Vatican ou tout autre construction antique. Et pourtant, caché au beau milieu de ces merveilles d’un autre temps, se cache un petit joyau de l’art nouveau. Le quartier Coppedè est en effet situé dans le cœur de Rome (un peu au nord-est), à quelques pas seulement du centre historique de la ville, mais loin de la frénétique animation de celui-ci. D’ailleurs le contraste entre le bruit de la ville et le calme idyllique du quartier est frappant. Souvent méconnu, il est néanmoins un lieu incontournable de la Ville éternelle, avec ses formes étranges et insolites et ce mélange éclectique entre l’art nouveau, l’art grec, baroque, gothique ou encore médiéval, qui sont l’oeuvre de l’architecte Gino Coppedè. Dans cet article, vous trouverez tous les conseils utiles pour la visite du Quartier Coppedè à Rome !

Le Quartier Coppedè : un chef-d’oeuvre architectural inachevé

Le quartier Coppedè est un ensemble de 26 immeubles et de 18 villas qui s’étendent entre la rue Salaria et la rue Nomentana. Il tient son nom de l’architecte Gino Coppedè, à qui l’on doit aussi le château Mackenzie, à Gênes, en 1890 et qui est un représentant du style Liberty, un style qui se répand à la fin du XIXème et dont les caractéristiques sont des lignes courbes, des couleurs variées et une fantaisie ornementale qui s’oppose à la classique architecture bourgeoise. Son but était de réunir en une œuvre unique tous les aspects architecturaux de Rome, depuis l’Antiquité jusqu’à l’Art déco. Il réalisa également l’arc richement décoré reliant les deux parties du Palais des ambassadeurs, via del Tagliamento, et auquel est suspendu un monumental lampadaire en fer forgé ; cet arc marque l’entrée du quartier. La construction même du quartier commença en 1913, avant de subir une interruption due à la Première guerre mondiale, et s’acheva en 1927. L’incroyable éclectisme de ce quartier transparaît à travers la coexistence de fresques mythologiques, d’images d’inspiration médiévale avec des fées et des cavaliers couronnés, de statues rappelant l’œuvre de Michel-Ange, de fleurs stylisées et d’arcs de triomphe.

Sur l’espace central du quartier, la Piazza Mincio, se dresse la Fontaine des Grenouilles, majestueuse fontaine occupée par douze grenouilles, et qui doit sa renommée à la baignade qu’y firent les Beatles, en habits, après un concert donné dans la discothèque Piper, toute proche. Elle est une référence limpide à la Fontaine des Tortues qui se situe dans le quartier juif de Rome. Ce lieu fascinant de Rome a été le cadre de nombreux films : le metteur en scène Dario Argento, un des maîtres italiens du cinéma fantastique et de l’horreur surnaturelle, l’a notamment utilisé pour deux de ses films d’horreur, « Inferno » et « L’oiseau au plumage de cristal ».

Le conte de fée de Rome : Une balade dans le quartier Coppedè

Une balade dans le quartier Coppedè est l’occasion de découvertes architecturales variées et surprenantes. De nombreux styles architecturaux y sont en effet copiés, entraînant le promeneur au cœur de l’ambiance luxueuse et légèrement fictive du début du XXème siècle. Marbres, portails, balcons, nombreuses colonnes, bas-reliefs sont tous fantasques sinon fantastiques. Tout autour de la place égayée par la grande Fontaine se dressent des bâtiments aux formes et dimensions diverses. Deux immeubles sont incontournables, par leur décoration plantureuse et fantasque : le palais de l’Araignée, inspiré par le style assyrien-babylonien, et devant son nom à la grande araignée qui orne son fronton ; la villa des Fées, bâtie en 1924, d’une totale asymétrie, dont les arches et frises médiévales sont exécutées dans des matériaux aussi différents que le marbre, la brique, le travertin, le verre ou encore la terre cuite, avec une profusion de couleurs et des références à Dante et Pétrarque.

Fontaine Villa Quartiere Coppede

L’arrière de la Villa des Fées peut se voir à partir de la voie privée Via Olona. Mais le Palais Mincio 2 vaut également le coup d’œil, avec sa façade extravagante, ainsi que le bâtiment qui, au bout de la rue Clitunno, accueille l’ambassade de Russie. Il faut également entrer dans le Parc de la Villa Paganini, et dans celui de la Villa Torlonia, aux paisibles allées. Enfin, un détour par la surprenante Casina delle Civette s’impose, car elle abrite le musée du vitrail.

Quartiere Coppede Rome Palais de l'Araignée

Des pins parasols se dressent sur les trottoirs, leur couleur vert foncé contrastant avec celle jaune et ocre des façades. Le visiteur est réellement transporté hors du temps en parcourant ce quartier à la fois moderniste et kitsch ; il se sent comme dans un décor de théâtre.

Comment se rendre au Quartier Coppedè?

Le quartier Coppedè se situe légèrement au nord-est du centre-ville de Rome. Malheureusement, il n’est pas bien desservi par le métro (aucune station à proximité). Pour vous rendre dans le quartier Coppedè, il est conseillé de prendre le tram. Vous pouvez prendre les lignes de tram 3 ou 19 à la station « Policlinico » (à deux stations de métro au nord de la gare de « Termini ») et descendre à la station « Buenos Aires », qui se trouve à deux pas du Quartiere Coppedè.

Si vous souhaitez vous rendre au Quartier Coppedè en bus, vous pouvez prendre les lignes 63, 83 ou 92. Dans tous les cas il faudra descendre à l’arrêt « Buenos Aires ».

Horaires d’ouverture et tarifs du quartier Coppedè

Mis à part son architecture particulière et le prix très élevé des loyers, le quartier Coppedè est un quartier résidentiel tout ce qu’il y a de plus banal. On peut donc s’y rendre à tout heure et il n’y a aucun prix d’entrée à payer!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici