Accueil Bons plans Loisirs VIGAMUS, le musée du jeu vidéo à Rome : Retour vers le...

VIGAMUS, le musée du jeu vidéo à Rome : Retour vers le futur !

Vigamus, musée du jeu vidéo à Rome

Il y a bien un musée dédié aux jeux vidéo à Rome ! Rome ne fait pas que dans l’ancien. Et même s’il est possible de marcher sur une mosaïque vieille de 1700 ans dans les Musées du Vatican, il existe pour autant des lieux plus modernes. L’un d’entre eux est Vigamus, le musée du jeu vidéo à Rome. Personnellement, je suis toujours à la recherche d’activités qui sortent de l’habituel, et Vigamus en fait partie. J’ai visité des expos et des musées similaires à Paris et à Londres, j’étais donc curieux de voir ce que le musée italien du jeu vidéo avait à offrir. La visite vaut-elle le coup ? De quoi faut-il se méfier ? Découvrez tout ce qui vous attend à Vigamus dans cet article sur le musée du jeu vidéo à Rome.

Visite de Vigamus, le musée du jeu vidéo de Rome

Vigamus se situe un peu à l’écart du centre historique, dans un quartier résidentiel, au nord du Vatican. Même si l’entrée se situe au niveau du sol, il faut descendre deux étages pour rejoindre l’antre du jeu vidéo !

Vigamus, musée du jeu vidéo à Rome

Les jeunes gens à l’accueil ont été très sympathiques et avaient un bon niveau d’anglais. Ils m’ont expliqué brièvement le fonctionnement du musée :

  • La zone au centre est consacrée à l’histoire du jeu vidéo, du début des années 50 à aujourd’hui.
  • Autour, on trouve 5 ou 6 pièces équipées de consoles de jeux et de bornes d’arcade, et où il est possible d’essayer tout un tas de jeux.

L’allée centrale : l’histoire du jeu vidéo

Vigamus, musée du jeu vidéo à Rome

Vigamus, musée du jeu vidéo à Rome

Le long de l’allée centrale, vous trouverez des informations très détaillées sur l’histoire du jeu vidéo. Comme précisé par la dame de l’accueil, il suffit de suivre les « symboles Pacman au sol » pour retracer toute la chronologie de l’histoire du jeu vidéo.

Les pancartes informatives sont toutes en italien et en anglais pour faciliter la compréhension des étrangers (à conditions que ces derniers comprennent un peu l’anglais).

Vigamus, musée du jeu vidéo à Rome

Vigamus, musée du jeu vidéo à Rome

Vigamus, musée du jeu vidéo à Rome

Derrière les vitrines, admirez les nombreuses consoles de jeu anciennes ou autres ancêtres des ordinateurs modernes. En-dessous des pièces de collection se trouvent quelques consoles très rares, comme par exemple la Virtualboy de Nintendo, la première console de jeu en réalité virtuelle de l’histoire, sortie sur le marché en 1995. L’écran n’avait alors que deux couleurs (rouge et noir) et la console fut un vrai flop sur le plan commercial, les joueurs ne se sentant pas bien après quelques minutes de jeu tout au plus.

Pour ceux qui appartiennent à la generation Y, les jeux vidéo exposés ici (Pacman, Lemmings, Monkey Island, Street Fighter) vous rendront sûrement un peu nostalgiques. Ces derniers vous ont peut-être accompagné tout au long de votre enfance. Je n’avais par exemple pas revu de disquettes depuis des années !

Vigamus, musée du jeu vidéo à Rome

La pièce est parfaitement aménagée et rappelle les vieux jeux vidéo des années 80. Au passage, Ready Player One vous adresse ses meilleures salutations.

Les salles de jeux

Mais c’est en entrant dans les salles qui entourent l’allée centrale, les dénommées « Gaming Areas » que la visite devient passionnante. On peut en effet y essayer plein de jeux vidéo de manière illimitée.

D’abord, il est très amusant de rejouer sur ces anciennes bornes d’arcade. On peut alors s’essayer à des jeux d’un autre âge comme Pacman ou Bubble Boy. Aujourd’hui, ceux-ci sont pour la plupart disponibles sur smartphone. A l’époque, les versions originales ne rentraient pas dans la poche !

Vigamus, musée du jeu vidéo à Rome

Vigamus, musée du jeu vidéo à Rome

Vigamus, musée du jeu vidéo à Rome

Aux côtés des bornes d’arcade, on trouve également des tas de consoles de jeu, comme Playstation, Gamecube, Nintendo 64 ou en encore Sega Saturn. Certains jeux permettent même de jouer à deux.

Vigamus, musée du jeu vidéo à Rome

A la fin de la visite, vous pourrez entrer dans la salle Oculus Room pour essayer les tout derniers casques de réalité virtuelle. En semaine, il n’y a pas d’employé présent, mais vous pouvez demander aux personnes à l’accueil si vous pouvez essayer les jeux. Demandez gentiment à l’entrée, la dame alors présente m’a dit de s’adresser à elle si je souhaitais enfiler un casque.

Le musée du jeu vidéo en résumé

Le musée est super, pour les petits comme les grands, même s’il parlera certainement un peu plus à la gente masculine. On peut essayer plein de jeux vidéo grâce aux nombreuses consoles et ordinateurs en libre utilisation, tout en apprenant quelque chose concernant leur histoire. Un mix réussi entre la théorie et la pratique, l’histoire et l’interaction ! Sous les pièces d’exposition, on trouve également bon nombre de consoles rares. Ceux qui s’y connaissent savent sûrement qu’aujourd’hui, certains jeux anciens et quelques vieilles consoles se négocient parfois à plusieurs milliers d’euros. Il est donc d’autant plus étonnant d’en voir autant au même endroit. Le musée est très réussi sur le plan visuel : les panneaux d’affichage divers et la décoration murale sont très bien pensés, le tout dans look de jeu vidéo vintage – vive le Retro Gaming !

Vigamus semble donc une étape obligatoire pour les familles qui visitent Rome avec des enfants. L’endroit vaut cependant aussi le détour pour les générations précédentes. Beaucoup se sentiront comme transportés dans leur jeunesse en jouant aux jeux vidéo avec lesquels ils ont grandi, ou qu’ils n’avaient pas les moyens de s’offrir !

Tarifs, prix des billets

L’entrée à VIGAMUS, le « Museo del Videogioco », coûte 8 € par adulte. Le tarif réduit (pour les enfants de 6 à 14 ans, les personnes handicapées et les séniors de plus de 65 ans) est de 5 €.

L’entrée est gratuite pour les enfants en-dessous de 6 ans et pour les détenteurs d’un Rome City Pass.

Les billets sont valables toute la journée. Si vous voulez consacrer une journée entière au musée, vous pouvez tout à fait prendre vos tickets et jouer un peu le matin, aller manger quelque part à midi et revenir l’après-midi pour quelques heures !

Horaires d’ouverture

Les horaires d’ouverture de VIGAMUS sont les suivants : mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche, de 10 h à 20 h en continu.

Le musée est toujours fermé les lundis, ainsi que les 26 et 26 décembre, le 1er janvier et le week-end de Pâques (y compris le Vendredi Saint et le lundi de Pâques).
Les photos de cet article ont été prises un mercredi après-midi autour de 14 h (en dehors des vacances scolaires) et comme vous pouvez le voir, j’avais presque le musée pour moi tout seul. En week-end et pendant les vacances scolaires italiennes, il peut connaître une plus grande affluence, comme me l’expliquait la dame à l’accueil. Les enfants y sont bien entendu plus nombreux à ces périodes.

Comment se rendre à Vigamus ?

Le musée se situe un peu à l’écart du centre, à l’adresse Via Sabotino, 4, 00195 Roma. Mais ne vous découragez-pas, il reste malgré tout assez facilement accessible.

Je vous conseille de prendre soit le bus jusqu’à l’arrêt « Risorgimento » (tout près du Vatican), soit le métro jusqu’à la station « Ottaviano » (ligne A).

A « Ottaviano » comme à « Risorgimento », vous pouvez prendre le bus 32, lequel vous conduira à quelques 200 mètres de VIGAMUS (descendre aux arrêts « Viale Angelico/Mazzini » ou « Viale Angelico/Dardanelli »).

RÉPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here