Accueil 10 lieux étranges et terrifiants à Rome

10 lieux étranges et terrifiants à Rome

PARTAGEZ CET ARTICLE :

Musée des Horreurs Rome Profondo Rosso

Quels sont les lieux étranges et terrifiants à Rome ? Qui dit Rome dit monuments greco-romains, architecture délicate et spécialités culinaires à ne pas manquer. Cependant, comme chaque ville en ce monde, il existe des endroits qui, quoi qu’un peu moins attractifs et touristiques, restent des lieux qu’il faut à tout prix visiter. Laissez donc les foules du Colisée et la fontaine de Trevi et optez plutôt pour un petit changement d’ambiance à huit localités qui éveilleront votre curiosité. Attention, chair de poule garantie avec ces 10 lieux étranges et terrifiants à Rome.

Musée des horreurs Profondo Rosso

Musée des Horreurs Rome Profondo Rosso

Petit arrêt dans le sous-sol du magasin Profondo Rosso pour les amateurs de films d’horreur. Créé par le cinéaste italien Dario Argento, la cave du magasin vous mettra aussitôt dans l’ambiance d’un lieu hanté. Pas de guide au programme, mais une cassette audio pour vous présenter les différentes scènes, certaines sorties tout droit d’un film de peur, et pour vous expliquer certains objets exposés. Il s’agit d’un lieu culte pour les fans finis d’étrange et vous pourrez y rencontrer des gens qui partagent la même passion que vous… ou qui se sont simplement égarés dans les couloirs du musée des horreurs.

Le Musée du purgatoire, très étrange…

Musée des âmes du Purgatoire Rome

Intrigué par les âmes condamnées au purgatoire avant de parvenir au Paradis ? Le petit musée du purgatoire situé dans une annexe de l’église Sacro Cuore del Suffraggio saura apaisé votre curiosité. Entourée d’une histoire plus que curieuse, l’église néo-gothique récemment rebâtie a vu ses murs marqués par des traces de mains suite à un incendie dans la chapelle. Le musée ne contient qu’une quinzaine d’œuvres constituée de quelques livres dont les couvertures sont gravées par des traces de doigts brûlés, un bonnet rappelant la tragédie de l’incendie et, évidemment toutes les traces restantes de cet événement dans l’église… Saurez-vous les trouver ?

La Crypte des Capucins : des os à n’en plus finir

Crypte des Capucins Rome Os Ossements

Si l’envie vous prend pour une visite un peu plus cadavérique, la crypte des Capucins est l’endroit idéal pour plonger dans l’ambiance lugubre des ossements qui recouvrent les murs et le plafond. L’église Nostra Signora della Concezione dei Cappuccini est un lieu insolite où on retrouve les squelettes des moines qui y ont vécu ainsi que les habitants des environs. La première partie de l’église est un musée racontant la vie des moines, mais c’est ce qui suit dans la crypte qui intéressera le plus les amoureux de l’horreur : un couloir entièrement recouvert de crânes et d’os. Quoi de mieux pour avoir des frissons en visitant Rome !

Maison des monstres

Maison Monstres Rome Palais Zuccari

Difficile à manquer, la maison des monstres s’affiche par la façade monstrueuse du palais Zuccari. En effet, les portes et les fenêtres sont sculptées en forme de têtes de créatures. Cependant, pas d’inquiétude ! Une fois entrés, un magnifique jardin attend les visiteurs. Il y a également une bibliothèque très connue par les étudiants du coin. Une manière de récompenser ceux qui osent s’aventurer au-delà du seuil de la porte. Néanmoins, la maison des monstres reste un attrait touristique assez connu qui en vaut le détour, même si ce n’est que pour passer devant la façade grotesque de cette maison unique.

Ospedale delle Bambole, pour les fans de poupées tueuses

 

Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an

 

Ein Beitrag geteilt von Dana Yoeli (@danayoeli) am


Chucky et Annabelle sont des films que vous affectionnez ? Alors que la plupart des gens cherchent à se débarrasser des poupées tueuses, sachez qu’il y a un endroit où on les répare… et il est à Rome ! Il s’agit du fameux Ospedale delle Bambole, l’hôpital des poupées. On ne peut malheureusement pas voir grand chose à travers la vitrine, mais rien que celle-ci fait peur. En effet, on peut y voir des centaines de têtes de poupées guillotinée qui observaient calmement les passants…  (Adresse: Via di Ripetta, 29, 00186 Roma)

Catacombes de Rome

Catacombes Rome Domitilla
Les catacombes de Domitilla

Autre lieux étranges et terrifiants à Rome: les Catacombes ! Plutôt que de visiter des lieux hyper-touristiques, allez vous aventurer dans les catacombes de Rome, un pan de la ville très souvent oublié par les touristes en quête d’architecture impressionnante. Divisées en quatre réseaux, soit Saint-Sébastien, Saint-Calixte, Domitilla et Priscilla, ces catacombes sont le lieux funéraire par excellence des chrétiens de l’époque, que ce soit de simples habitants de la villes, des religieux ou même des saints. Elles sont très bien conservées et les décorations murales en valent le détour. C’est le lieu idéal pour se plonger dans l’ambiance lugubre et interdite des lieux funéraires condamnés et oubliés pendant des siècles.

L’étrange Porte Magique

Porte magique Rome Porta Magica Alchemica

Si vous vous intéressez à l’occulte, la porte magique de Rome est le monument que vous devez visiter. Venant d’une histoire d’alchimie où un homme transforma de l’herbe en or, un marquis construisit cette porte dans l’espoir qu’un jour une personne parvienne à déchiffrer la recette de la transmutation en or. Les deux sculptures qui gardent la structure et le cadre en marbre ajoutent du mystère à cette ancienne porte de villa italienne. Malheureusement, il n’est possible de l’observer que depuis 10 mètres, derrière des grilles et un panneau racontant en détail l’histoire de la Porta Magica.

Le Musée de la Criminalité, avec de terrifiants outils de torture

Museo Criminologico Musée du Crime Criminalité Rome

L’ésotérisme, c’est pas votre truc? Vous préférez avoir de vrais preuves? Alors vous devriez trouver votre bonheur dans le Museo Criminologico, le Musée de la Criminalité. Sachez néanmoins que ce musée est assez étrange et terrifiant, puisqu’on y apprend non seulement pleins des choses intéressantes sur les enquêtes policières ou les empreintes digitales, mais qu’on peut aussi y voir de nombreux objets de tortures, des armes ayant servies à tuer, certains de ces objets étant assez dérangeant. Exemple: La cage à taille humaine, dans lesquels certains prisonniers étaient enfermés. La collection du musée est très ancienne, le musée ayant été ouvert en 1883 à l’occasion de la „Foire des Pénitenciers“.(Le musée est actuellement en rénovation et devrait rouvrir ses portes courant 2019, infos à jour sur la page Facebook du musée).

Le cimetière protestant, idyllique

Cimetière Protestant Non-Catholique Rome

Quoi de mieux pour vivre une expérience hors de l’ordinaire que de visiter un cimetière unique où les artistes étrangers et les non-catholiques ont été enterrés pendant plusieurs siècles. Leurs tombes ne sont pas banales : sur chacune est sculptée une statue poétique de livre ou d’ange. Un cimetière aux allures mélancoliques en l’honneur de célèbres poètes comme John Keats qui y reposent. La végétation omniprésente dégage une ambiance romantique et rurale qui laisse l’atmosphère macabre de côté pour faire de ce lieu une place aux allures féeriques. Le cimetière protestant est un petit coin de sérénité au sein d’une ville en constant mouvement.

Museo dell Arte Sanataria, pour les fans de formol

 

Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an

 

Ein Beitrag geteilt von Bizzarro Bazar (@bizzarrobazar) am


Les pièces exposées au Musée dell Arte Sanitaria sont tout simplement terrifiantes. On peut y admirer toute sorte d’objets médicaux, chirurgicaux ou ayant traits aux maladies. Si lors de son ouverture, en 1933, le musée se consacra uniquement à l’anatomie, il a depuis agrandie sa collection. ON ne va pas s’en plainder, puisque c’est toujours un plaisir de voir des crânes momifiés, des squelettes déformés ou des bébés dans des verre de formols. C’est LE musée à voir à Rome après un bon déjeuner très copieux.

Morte mais immaculée… La Sainte Anna Maria Taiga

Mallowtek [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons
Vous pensiez avoir tout vu? Alors faites un tour du côté de l’église San Crisogono, où l’un des lieux les plus terrifiants de Rome vous attend. En effet, on peut y admirer les restes de la chamane Anna Maria Taigi. Son pouvoir était de pouvoir regarder dans l’avenir… Lorsqu’elle mourut, en 1837, de nombreux pèlerins se mirent à visiter sa tombe. En 1868, la décision fut prise d’ouvrir à nouveau son cercueil… Et quelle ne fut pas la surprise des convives de découvrir une corps immaculé, quasiment dans le même état que lors du jour de sa mort. Les premières de décomposition d’Anna Maria Taigi (maintenant une Sainte) ne sont apparues qu’en 1920. Pour ne pas heurter la sensibilité des visiteurs, ses mains et son visage ont été couverts de masques de cire. Pour fabriquer le masque couvrant son visage, on se basa sur le masque funéraire fait le jour de son décès…

Bonus : le Parc des monstres, un lieu étrange et terrifiant hors de Rome

Parc des Monstres Bomarzo

Pour finir en beauté votre visite de Rome, passez par un jardin dont l’esthétique est on ne peut plus inhabituelle. Sympathique excursion depuis Rome, cet endroit de verdure plonge ses visiteurs dans la Renaissance avec des sculptures géantes cachées entre les arbres. Avec ses 25 sculptures allant des monstres aux créatures mythiques, c’est le lieu idéal pour redécouvrir l’art romain sous une autre forme, en plein cœur de la nature. Si vous cherchez de l’inspiration ou simplement pour une marche dans un lieu peu ordinaire et surtout très étrange, le parc des monstres est une promenade à faire, même si c’est plutôt insolite !

RÉPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here