Accueil Bons plans Insolites Rome secrète : 20 bons plans secrets pour découvrir Rome !

Rome secrète : 20 bons plans secrets pour découvrir Rome !

Trou de serrure Rome Vue Vatican Basilique Saint-Pierre

Vous voulez des bons plans secrets pour visiter Rome ? Ne vous contentez pas du Colysée et du Vatican ! Souvent, il suffit de marcher quelques mètres pour s’éloigner du flot de touristes et découvrir Rome sous un aspect complètement différent. Si prendre des selfies devant la basilique Saint-Pierre n’est pas votre truc, vous trouverez ici de nombreux secrets d’initiés sur Rome, qu’il s’agisse d’activités récréatives et ludiques, ou de lieux plus dissimulés, dont on ne pourrait soupçonner l’existence dans la ville éternelle… Voici mon article sur la Rome secrète avec 20 bons plans à faire.

20 bons plans secrets pour visiter Rome

Le quartier Coppedè : une idylle en plein cœur de la ville

Quartiere Coppede Rome Chandelier

Découvrir un petit bijou d’Art nouveau en plein cœur de Rome, loin du tumulte touristique : oui, c’est possible. Le quartier Coppedè est une bonne adresse bien connue des habitués, qu’ils soient amateurs d’Art nouveau ou non. Ses visiteurs s’y rendent pour plonger dans un monde à part, à l’architecture extraordinaire. Le quartier s’est développé entre les années 1915 et 1926, et son aménagement a été confié à l’architecte Gino Goppedé. Celui-ci a pu réaliser ses rêves architecturaux sans directives à suivre. Il fut libre d’incorporer des éléments médiévaux et baroques à ses édifices de style Art nouveau.

Pour ses visiteurs, le Quartiere Coppedè prend aujourd’hui une dimension féérique, presque idyllique. 27 villas et 18 places, dont la célèbre Piazza Mincio, comptent parmi les lieux à admirer. Une porte imposante, ornée de loups, de méduses et autres personnages, marque l’entrée du quartier.

Le bar glacé de Rome : si rafraîchissant en été

Rome Bar de glace Roman

En tant que ville cosmopolite, Rome possède une vie nocturne réputée, et une grande diversité de bars et de clubs. Pourtant, le célèbre bar en glace de la ville parvient encore et toujours à se distinguer. Pendant la chaude période estivale, en particulier, il offre un contraste intéressant, avec sa température intérieure de moins 5 degrés. L’entrée coûte 15 euros et comprend un verre au bar ainsi qu’un manteau de protection destiné à vous protéger du froid. A l’intérieur du bar se trouvent différentes sculptures, des sièges, des igloos, qui forment autant de petits coins burlesques pour s’asseoir avec son verre.

L’ensemble permet de vivre une expérience très particulière, qui constitue un changement intéressant par rapport aux sorties nocturnes habituelles. Avec des prix allant de quatre à huit euros en fonction de la boisson ou du cocktail, vous pourrez alors vous réchauffer de l’intérieur pour surmonter ces conditions difficiles.

Cimetière Protestant : une beauté secrète de Rome

Cimetière Protestant Non-Catholique Rome

L’un des plus beaux endroits de Rome est également l’un des mieux cachés. Le cimetière protestant, non catholique a été créé par le pape Pie VII en 1821, puisque l’Église catholique refusait dans son espace funéraire toutes les personnes ayant d’autres croyances. Il est aussi nommé « cimetière des Artistes et des Poètes », en référence aux nombreuses personnalités qui y sont enterrées, à l’instar de John Keats et Percy Shelley. Ainsi, il n’est pas étonnant de trouver sur les sépultures des ornements sculptés faisant référence à l’art, comme des livres ou des anges. Vous serez surpris de constater la sérénité qui se dégage de ce lieu. C’est un véritable havre de paix, peuplé de cyprès et de fleurs colorées, où les chats aiment souvent flâner. Vous pourrez également y admirer l’imposante pyramide de Cestius, haute de 37 mètres et datant de l’Antiquité.

Le musée du jeu vidéo VIGAMUS : un bon plan, pour les petits comme pour les grands

Vigamus, musée du jeu vidéo à Rome

On associe souvent Rome à son histoire, particulièrement à l’Antiquité. Le musée du jeu vidéo et ses nombreux appareils semblent donc tout droit sortis d’un récit de science-fiction. Il raconte pourtant bel et bien l’histoire des jeux vidéos, peut-être comme nul autre endroit sur Terre ; ces jeux avec lesquels tant ont grandi. Nombre d’entre eux sont encore populaires aujourd’hui. Le musée conduit ses visiteurs dans un voyage à travers leur histoire. On y trouve également des jeux anciens et des consoles rares, que vous n’avez peut-être jamais vues.

Pour un prix de 8 euros par adulte et cinq euros pour les enfants, vous aurez non seulement droit à un bon aperçu de la longue histoire des jeux vidéo, mais vous pourrez également jouer à de nombreuses consoles. La visite de Vigamus ne décevra certainement pas les fans du genre. De plus, l’entrée est comprise dans les pass pour Rome.

Les marchés couverts de Rome

Marché Rome Mercato dell Unita

Ce n’est pas vraiment la « Rome secrète », mais c’est bien un secret pour bine des touristes ! En effet, lorsqu’on évoque les marchés romains, la plupart des gens pensent d’abord au Mercato di Forio, qui est certes très joli, mais également très touristique. Les marchés couverts de Rome, moins connus, sont beaucoup plus authentiques. Parmi eux, trois ont particulièrement retenu mon attention :

  • le Mercato della Unita, très chic, dans le quartier de Prati
  • le marché multiculturel Nuovo Mercato Esquilino et
  • l’immense Mercato Trionfale.

Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans mon article sur les marchés de Rome. Les trois cités ci-dessus sont vraiment des bons plans, je les recommande vivement ! Parcourez les allées, prenez part à l’activité qui règne et laissez-vous emporter par les parfums des fruits frais et des plats cuisinés. A chaque coin, on trouve des mets délicieux. Prenez ce qui vous fait envie et faîtes un délicieux pique-nique !

Les catacombes de Rome : partez à la découverte des passages souterrains

Catacombes Rome Domitilla
Les catacombes de Domitilla

Les bons plans de Rome, vous disais-je ! Et parmi eux, je recommande vivement les catacombes de la capitale. Pas d’inquiétude : contrairement à la Crypte des Capucins, il n’y aura pas de nuée de squelettes pour vous accueillir. Vous en profiterez pour découvrir les anciens passages secrets qui composent les souterrains de Rome. Il y a trois catacombes différentes :

  • les catacombes de San Callisto,
  • les catacombes de Sebastian et
  • les catacombes de Domitilla.

Ce sont ces dernières qui m’ont beaucoup plu et que je recommande en particulier. En plus d’être amusante, la visite (d’environ une demi-heure, comprise dans le prix et obligatoire) s’est avérée très intéressante. Pour ce qui est des catacombes de San Callisto, elles présentent l’intérêt d’être légèrement excentrées, sur la Via Appia Antica. Vous pourrez ainsi en profiter pour faire un tour sur cette rue célèbre, après avoir exploré tout un monde souterrain.

Le musée des horreurs Profondo Rosso

Musée des Horreurs Rome Profondo Rosso

L’horreur a ponctué l’histoire parfois sanglante de Rome. Alors, quoi donc de mieux qu’un musée lui étant entièrement consacré ? Situé dans le sous-sol de la petite boutique des horreurs « Profondo Rosso », le musée offre une perspective différente sur le monde de l’horreur que celle, plus grand public, qui est habituellement présentée dans les grandes villes.

Pour à peine cinq euros, vous pourrez vous promener dans la cave voûtée, transformée par son propriétaire (le célèbre réalisateur italien Dario Argento, qui a notamment tourné Suspiria) en un lieu macabre et effrayant à l’aide d’accessoires en tout genre. Pour ce faire, celui-ci a laissé parler ses goûts, utilisant parfaitement les effets et les jeux de lumière pour mettre en valeur sa collection. Si vous cherchez un moyen de divertissement alternatif à Rome, et qui convient aux petits budgets, ne passez pas à côté d’une visite au Profondo Rosso. Même si l’endroit est certes, un tout petit peu kitch !

Sperlonga : pour laisser son esprit vagabonder

Sperlonga près de Rome

Son emplacement pittoresque, son centre-ville historique et sa plage magnifique : voici Sperlonga. Membre de l’association „I borghi più belli d’Italia“ (Les Plus Beaux Bourgs d’Italie, l’équivalent des Plus Beaux Villages de France), le village tient toutes ses promesses ; c’est un vrai bon plan pour s’évader un peu. Sperlonga est à environ 130 kilomètres de Rome. Si vous prévoyez une excursion pour échapper à l’agitation de la ville le temps d’une journée, laissez votre esprit vagabonder à Sperlonga, en bord de mer. Le centre-ville est accessible uniquement à pied en raison des nombreuses marches et des ruelles sinueuses qu’il comporte. Mais ce qui rend cette petite ville si attrayante, c’est surtout sa longue et jolie plage de sable fin. La plage principale se trouve au-dessous de la place du marché, et une autre, plus calme, derrière la colline du centre-ville.

Une coupole qui n’en est pas une…

Eglise illusion optique coupole Rome

Wow, quelle jolie coupole ? A moins que… L’église Sant‘ Ignazio di Loyola offre une illusion optique impressionnante. En levant les yeux au plafond, vous remarquerez certainement à un moment donné qu’il ne s’agit pas d’une vraie coupole, mais bien d’une peinture ! Mais pourquoi n’y a-t-il pas de véritable coupole ? La raison est toute simple : le coût d’une telle construction ne rentrant pas dans le budget et les habitants autour de l’église ne voulant pas d’une coupole leur faisant de l’ombre, il a été décidé spontanément d’en peindre une. Personne ne le remarquera… Un secret qui n’a pas été si bien gardé !

Parcourir le plus long musée au monde

Via Appia Antica Rome

Partir sur les traces historiques des romains en périphérie de la métropole : c’est le programme réservé par la Via Appia Antica. Un vrai bon plan pour sortir de la ville éternelle et rejoindre la nature : la Via Appia était la route commerçante centrale de l’Empire romain. Elle permet de rejoindre Brindisi. Longue de 18 kilomètres, elle est considérée comme le plus long musée au monde. Certains tronçons sont interdits à la circulation automobile.

Une randonnée ici vous plongera dans l’histoire : il y a 2000 ans, les Romains parcouraient déjà les pavés de cette chaussée antique, en partie encore préservée. Un sentiment tout particulier. Comme l’inhumation des morts était interdite au sein de l’Empire colonial pendant l’Antiquité, de nombreux monuments funéraires et catacombes sont à découvrir.

La Bouche de la Vérité : une aventure réservée aux courageux

Bouche de la Vérité Rome touriste photo

Si vous aimez l’aventure et les lieux secrets à Rome, tenez-vous en tout de même à la vérité : plusieurs légendes entourent la Bocca della Verità (la Bouche de la Vérité). Son utilisation d’origine n’est toujours pas connue à ce jour, pas plus que l’identité du personnage représenté dans le relief du disque : Oceanos, Triton, Jupiter ou encore Faunus. Mais une chose est sûre : le visage, à la chevelure ondoyante et à la bouche béante, s’adresse aux plus courageux. En effet, selon une légende transmise depuis le Moyen-âge, toute personne qui mentirait, la main posée sur le disque, serait aussitôt mordue. On en frissonne de plaisir.

La Bouche de la Vérité se trouve non loin des berges du Tibre, dans le hall d’entrée de la basilique Santa Maria in Cosmedin.

Une visite obligatoire pour les amoureux des chats

Sanctuaire des Chats Torre Argentina Rome

Si vous aimez les chats, c’est plus qu’un bon plan, presque un passage obligé : en visitant le sanctuaire pour chats de Torre Argentina, vous pourrez même faire une bonne action. Celui-ci se situe en plein cœur de Rome, sur le site archéologique Area Sacra die Torre Argentina. Le personnel s’occupe également de nos amis à pattes de velours, qui ont pris leur quartier parmi les ruines antiques.

Ce centre spécialisé a pour but de réduire le nombre de chats des rues par le biais de la castration. En outre, les petites boules de poil sont nourries et prises en charge par des vétérinaires, en plus d’être traitées avec beaucoup de bienveillance. Le projet compte de nombreux bénévoles, mais repose malgré tout sur les dons de ses visiteurs. Les employés sympathiques se chargent d’accueillir les visiteurs et leurs compagnons à quatre pattes, et ce de manière chaleureuse. Un gros panneau indique l’entrée du sanctuaire. A l’intérieur, les chats en bonne santé se déplacent librement, alors que ceux qui présentent un handicap restent dans des endroits protégés.

Giolitti : la meilleure glace de Rome ?

Giolitti Meilleure Glace de Rome

Les marchands de glaces pullulent à Rome. Toutefois, l’un d’entre eux est considéré comme le meilleur : Giolitti. Je vous l’accorde, Giolitti n’est plus vraiment un secret d’initiés, et vous y croiserez quelques touristes ici et là, en plus des locaux. Néanmoins, cette maison de tradition a été fondée au 19ème siècle. A l’époque, l’entreprise familiale ne vendait que du lait, du beurre et de la crème. Ce n’est qu’en 1930 que la vente de glaces a débuté. Aujourd’hui, le magasin peut se prévaloir d’une expérience de près de 90 années dans la fabrication de glaces (qui sont délicieuses, du reste).

Le quartier de Trastevere, à visiter en journée

Quartier Trastevere à Rome

A Rome, le Trastevere est souvent vu comme le quartier sympa pour sortir en soirée. Mais à mon avis, il vaut encore plus le détour en journée. Au sud de la ville, ce quartier est une très bonne adresse, avec ses nombreuses petites boutiques, ses ruelles dissimulées et étroites, et son atmosphère de village. Laissez-vous entraîner dans les petites rues, entrez dans les magasins, et le soir venu, prenez un bon spritz en terrasse pour achever la journée. La Dolce Vita, c’est un art de vivre.

La Crypte des Capucins et ses ossements

Crypte des Capucins Rome Os Ossements

Un endroit absoluement mystérieux et secret à Rome… Assez discrète d’un point de vue extérieur, l’église Santa Maria Immacolata a Via Veneto se trouve pourtant en plein cœur de Rome. Son nom ravissant ne laisse rien paraître des œuvres d’art lugubres qui ornent sa voûte. L’église abritait autrefois le couvent de l’ordre des capucins. Au sous-sol à été construite une sorte de voûte, la Crypte des Capucins. Mais plutôt que d’entreposer les corps de leurs défunts dans des cercueils, comme il est coutume de le faire, les prêtres ont accroché leurs os aux murs. Des crânes et des squelettes entiers tapissent les murs. Si vous voulez ressentir quelques frissons, il vous en coûtera 8,50 €. L’église est toute proche de la Piazza Barberini.

Le trou de la serrure : idéal pour les voyeurs !

Trou de serrure Rome Vue Vatican Basilique Saint-Pierre

Mais quel est le secret qui se cache derrière ? Si l’on regarde à travers LE trou de la serrure, c’est bien souvent pour rentrer dans l’intimité de quelqu’un… A Rome, c’est différent. Si vous jetez un œil à travers le bon trou de la serrure, vous pourrez profitez d’une vue aussi inattendue qu’extraordinaire. Il s’agit de la basilique Saint-Pierre, dans toute sa splendeur, qui se révèle au touriste curieux. Voyeurisme et église catholique : ici, les deux vont de pair, et personne ne doit s’en trouver gêné.

Le magnifique petit parc « Giardino degli Aranci » (« parc des oranges ») se trouve juste à côté. Il est idyllique, et offre également une vue imprenable sur Rome et la basilique Saint-Pierre.

Trapizzino : la cuisine de grand-mère sous une forme moderne

Trapizzino Rome Street Food

Comment associer la cuisine traditionnelle italienne de la Mama avec le concept de restauration rapide ? En visitant Trapizzino, pardi ! Le concept de la boutique : elle met en vente des plats traditionnels italiens, des ragoûts pour la plupart, sous une forme moderne. Au lieu d’être servis dans des assiettes ou des bols, ces délicieux repas sont présentés dans une sorte de pain, qui rappelle un peu le kebab, mais qui a la consistance et le goût de la pâte à pizza. Une très bonne idée, excellente pour les papilles, et qui est également bien accueillie auprès des habitants de la capitale. En effet, il existe déjà cinq Trapizzino à Rome. Je vous conseille le shop du quartier de Testaccio, où il y a moins de monde. Vous pourrez en profiter pour vous promener dans ce joli quartier ouvrier.

Les marchés aux puces de Rome : un super plan secret, mais méfiez-vous des pickpockets

Rome Brocante Marché aux puces Via Sannio San Giovanni

Les puces et brocantes de Rome constituent de bonnes idées de visite pour changer un peu des marchés classiques, un bon plan secret à Rome quoi ! On trouve en premier lieu le célèbre marché de la rue Porta Portese, qui a lieu tous les dimanches. Moins connu, le marché situé sur la Via Sannio est aussi plus insolite. Son « architecture » des plus extravagantes vaut la visite à elle-seule, même si l’on n’a rien à acheter. J’aimerais en profiter pour vous recommander le marché de créateurs Mercato Monti, lequel propose exclusivement des créations de jeunes artistes italiens. Retrouvez toutes les infos à ce sujet dans mon article sur les marchés aux puces de Rome. Mais méfiez-vous : plus d’un touriste en voyage à Rome a déjà « égaré » son porte-monnaie sur la Porta Portese ! Lisez bien mon paragraphe consacré aux pickpockets.

Acheter et manger italien chez Eataly

Grand Magasin Eataly Rome

Vous êtes à la recherche d’un petit souvenir à rapporter en France ? Dans ce cas, je vous recommande vivement de faire un tour au grand magasin Eataly. Il propose des centaines de milliers de produits alimentaires italiens (des pâtes au pesto), répartis sur 4 étages immenses. Parmi eux se trouvent à coup sûr le petit souvenir culinaire de Rome qui vous conviendra. Vous n’arrivez pas à vous décider ? Prenez donc une pause, et profitez-en pour manger un morceau sur place (cela vous aidera peut-être à prendre une décision). En effet, chez Eataly, on peut faire ses courses, mais on peut aussi s’asseoir à la table d’un de ses nombreux restaurants.

S’entraîner au combat à l’école de gladiateurs

Ecole de gladiateurs Rome
© Viator.com (CC BY-SA 2.0)

Ce n’est pas un secet, Rome et les gladiateurs : les deux vont de pair. L’école de gladiateurs et le musée du gladiateur constituent une excellente activité à faire à Rome, pour les grands et les petits. Si le nom évoque une attraction touristique un peu facile, les objectifs de cette école sont intéressants et très sérieux. Fondée au côté du musée par le « Gruppo Storico Romano », une association de passionnés de Rome, l’école veille à ce que l’histoire des combattants et leur art martial ne tombent pas dans l’oubli. Le musée de l’association permet quant à lui d’en apprendre davantage sur les gladiateurs. Les répliques d’armes, de casques et d’armures ont tous été fabriquées par des membres de l’association, qui mènent également des recherches en interne autour de l’histoire de ces combattants de l’Antiquité. Pour financer tout cela, le Gruppo Storico Romano s’appuie sur les revenus générés par son école d’entraînement au combat. Un établissement qui plaira aux enfants comme aux adultes !

Cette initiative intéressante mérite d’être saluée, d’autant qu’elle permet de passer un moment amusant. Pour vous inscrire aux « cours d’entraînement au combat » ou simplement visiter le musée, jetez un coup d’œil aux offres suivantes.

En bonus : Centro del colonnato, un des secrets du Vatican

Centro del colonnato Mystère Vatican Centre de la colonnade

Le Vatican est lui aussi un lieu secret empli de bien des mystères… S’il est impossible d’en faire le tour dans cet article, je tiens néanmoins à vous en présentez un endroit secret du Vatican qui est, ironiquement, bien visible! Il s’agit du « centro del colonnato », que l’on pourrait traduire par « centre de la colonnade ». Si vous vous placez à cet endroit précis, les 4 rangées de colonnes qui soutiennent les statues sur le haut des hémicycles semblent fusionner et n’en former plus qu’une ! Il s’agit là d’une illusion optique assez sympa. Pour trouver le point exact, regardez par terre… Un disque de granite portant l’inscription « centro del colonnato » vous l’indique ! A tout hasard, sachez aussi que l’obélisque et les lignes présentes sur le sol de la Place Saint-Pierre forment un cadran solaire, l’obélisque faisant office de gnomon. Notez aussi les images de la rose des vents que l’on peut voir par terre et qui ont jouées un rôle important dans le Da Vinci Code. Bref, pleins de secrets de Rome sont au Vatican !

À la recherche d’autres bons plans pour découvrir la Rome secrète ?

Si vous cherchez d’autre activités secrètes et hors des sentiers battus à Rome, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à mon article Rome insolite, où je vous présente pleins d’autres endroits secrets et hors du commun ! Et si vous en connaissez d’autres, laissez-moi un petit commentaire ici !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici